Lettre du président d’honneur du ROPPA sur les APE

Pourquoi et comment la région Afrique de l’Ouest est, et continue d’être victime, de la coopération internationale ? L’Europe a bien profité de « son amitié » avec les régimes pour leur mettre la pression au moment où la stabilité, base de développement est menacée. Est-ce cela "le partenariat" ? Profiter des faiblesses de ses partenaires pour avancer des pions ? L’Union européenne, la première zone économique du monde veut démanteler les tarifs douaniers, ouvrir les économies Ouest-africaines et exposer les différentes filières économiques balbutiantes, les industries naissantes à une concurrence féroce des économies européennes. Tous les acteurs d’Afrique de l’Ouest ont compris depuis le début des négociations de l’APE, qu’il ne s’agissait pas d’une négociation pour le développement économique, parce l’Union européenne ne peut pas exercer de telles pressions sur des Etats pour signer un accord qui est favorable à leur propre destin. Aux Commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA, comment expliquer aux paysans de l’Afrique de l’Ouest, qui ont été invités à travers une méthodologie participative à élaborer les deux politiques agricoles de notre région (PAU et ECOWAP), qui ont mis l’accent sur la réappropriation de notre alimentation, de nos marchés et de notre sécurité et souveraineté alimentaires que la compétition avec les produits agricoles de l’Union Européenne va faire leur bonheur en mettant entre parenthèse l’application de ces politiques agricoles ?

Telechargez la lettre du président d’honneur du ROPPA, Mamadou CISSOKHO adressée au président de la commission de la CEDEAO et de l’UEMAO


Convention ROPPA 2018

Actualités

Espace Plateformes

Publications

Nos chantiers

Vidéothèque

ROPPA
jQuery Carousel