Ouverture 7ème Convention Ordinaire du ROPPA

S’est ouverte, ce 1ier décembre à Banjul devant plus de 250 participants et invités, la 7ième Convention ordinaire du Réseau des Organisations Paysannes et des Producteurs de l’Afrique de l’Ouest – ROPPA.

Réunissant des représentants des 13 plates-formes nationales membres auxquelles se sont joints, en tant qu’observateurs, des représentants des plates-formes du Nigéria et du Cap-Vert, ainsi que des représentants des réseaux frères que sont l’APESS et RBM, des autorités nationales gambiennes et régionales, des partenaires tant associatifs qu’institutionnels, les débats ont été introduits par des messages de bienvenue et de reconnaissance des divers partenaires du ROPPA.
Les 13 délégations nationales se sont ensuite présentées en soulignant la présence en leur sein d’au moins 2 femmes et 2 jeunes, témoignant par-là de la volonté du ROPPA d’élargir sa démocratie interne.

Un enracinement historique porteur de valeurs
Le Président d’Honneur du ROPPA, Mamadou Cissokho, a introduit les échanges en rappelant l’enracinement historique de la vision du mouvement paysan ouest-africain, dans un contexte en très forte évolution tant sur le plan politique qu’environnemental. Si des avancées peuvent être mises au crédit du ROPPA, comme la reconnaissance de l’agriculture familiale et de la souveraineté alimentaire dans les politiques régionales, la reconnaissance du métier de paysan, la croissance des budgets consacrés au soutien à l’agriculture familiale, des menaces planent sur l’avenir des exploitations familiales. Quelles soient politiques, avec notamment la montée en puissance des visions et des programmes d’appui de l’agriculture s’écartant de l’agriculture familiale, ou environnementales, avec l’impact du changement climatique sur les exploitations ou l’épuisement des ressources naturelles, ces menaces représentent autant de défis pour le ROPPA.
Plan quinquennal : des résultats concrets et porteurs de promesses
Par la voix de son Président, Djibo Bagna, le ROPPA a ensuite présenté son bilan d’activités non seulement pour le dernier plan quinquennal 2014 – 2018. Le Président est revenu avec précision sur les très nombreuses réalisations du ROPPA durant ces dernières 5 années en les mettant notamment en lien avec les orientations stratégiques issues de la 6ième Convention de Niamey.
Ces orientations étaient au nombre de 3 :

• le renforcement des services économiques des organisations membres afin d’induire une performance économique des exploitations familiales ;

• le renforcement du cadre institutionnel et organisationnel du réseau et de ses plates-formes ;
• et enfin, renforcer les capacités d’influence politique du réseau et des plates-formes membres afin de faciliter une transformation des exploitations familiales.
Pour chacun de ces axes, le Président a multiplié les exemples d’initiatives prises tant par le réseau que ses plates-formes nationales pour concrétiser les ambitions dégagées en 2014 à Niamey. La gouvernance au sein du réseau a été renforcée au plan national et au plan régional. Divers outils de renforcement des capacités et de mutualisation ont été mis en œuvre, dont l’Observatoire des Exploitations familiales. Ces outils ont permis de soutenir la structuration et l’organisation de la plupart des plates-formes nationales. Des initiatives économiques ont apporté un soutien appréciable aux exploitations et amélioré les revenus des familles rurales. Le plaidoyer s’est développé au niveau national et régional, à travers des alliances avec d’autres réseaux d’OP et d’OSC (APESS, RBM, AFAO...) pour influencer les politiques (PNIASAN/PRIASAN, PCD, TASAN...) afin qu’elles soient favorables à une véritable transformation des exploitations familiales.
Le Président du ROPPA a également adressé les remerciements du réseau à tous les partenaires qui ont contribué à la réalisation de les ambitions du mouvement paysan ouest-africain, au premier rang desquels, le FIDA qui, à lui seul, a assuré plus de 60% du financement du réseau durant le dernier plan quinquennal.
18 ans, le ROPPA est adulte

La tenue de cette 7ième Convention coïncide avec les dix - huit années d’existence du ROPPA.
Elle intervient donc à un moment où le ROPPA a résolument franchi le cap de l’adolescence
pour amorcer sa période de pleine maturité. Elle intervient à un moment où le ROPPA peut se prévaloir d’être une des organisations qui disposent aujourd’hui de solides assises, tant au niveau régional que national ou international.


Convention ROPPA 2018

Actualités

Espace Plateformes

Publications

Nos chantiers

Vidéothèque

ROPPA
jQuery Carousel